Gérer et analyser les performances sur Facebook, TikTok, et LinkedIn : Nos astuces

Texte de référence à propos de Gérer et analyser les performances sur Facebook, TikTok, et LinkedIn

Avec le développement du réseau internet en 1989, utilisent de plus en plus l’ordinateur. Dès 1997, on peut se réaliser un profil en ligne et se connecter avec des amis sur le tout premier réseau social, nommé « sixdegrees ». Mais le premier grand réseau social est Facebook, créé en 2004 par Mark Zuckerberg. À l’époque, il s’agit seulement d’un « mur » en ligne où il est possible de du et des photos. On ne pouvait pas encore « aimer » ou « partager » des textes, des photos ou des articles. ensuite, de nombreux autres réseaux ont été créés. En 2006, c’est la naissance de Twitter : il est utile pour à faire vivre des textes très petits, souvent en relation avec l’information. En 2010, c’est le saut d’Instagram, qui est utile pour surtout à laisser des photos, des vidéos et des stories, des petits bilans en image de sa journée. Et en 2016, TikTok arrive, en se spécialisant uniquement sur les vidéos courtes. S’il est né en 2004, c’est en 2006 que Facebook prend très son envol : le réseau social permet à tout le monde de s’inscrire et passe d’un club réservé aux élèves de Harvard à un réseau mondial.

En tête de notre classement, Squeezie et ses dix-sept millions d’abonnés sur YouTube, trente-quatre millions ( la moitié de la population Française ) tous réseaux sociaux confondus. Mais Squeezie, c’est aussi le créateur de sa propre agence d’influenceurs, Bump et le premier influenceur à avoir ( dans quelques mois ) sa statue au Musée Grévin. Et Squeezie, c’est aussi une intervention en plein cours en distanciel de l’ISCPA, l’école partenaire de ffollozz. Aux côtés de Squeezie, la star des influenceuses, Léna Situations : huit centaines de milliers d’abonnés tous réseaux confondus, 400 000 types proposés de son donne « Toujours plus » qui fut meilleure vente de livres pendant un mois, première influenceuse Européenne conviée au Met Gala. Et Léna mènera une Masterclass spéciale organisée par ffollozz, la première école du marketing d’influence, le 12 juillet prochain. A la troisième place, l’entreprise McFly

Pour toutes campagnes de communication et particulièrement lors d’une campagne d’influence digitale, il est important de déterminer avec précision les personas que l’on souhaite toucher. n’oubliez pas que l’époque du marketing colossale est aujourd’hui résolue ! Le marketing et la communication se recentrent dorénavant sur des segments beaucoup plus précis et plus personnels avec un focus tout particulier sur les « social media » ( les réseaux sociaux ) donc. Alors que les influenceurs digitaux voient leur rôle grandir et leur nombre de followers ( nombre d’abonnés ) augmenter considérablement, les marques et annonceurs doivent identifier leur audience et communauté afin de communiquer à leur cible un message adapté et individualisé. Il est ainsi nécessaire de choisir les influenceurs dont les centres d’intérêts et thèmes de publication se rapprochent le plus du secteur de votre marque. Alors que 92% des consommateurs sont accessibles aux conseils de leurs pairs ( via des posts sponsorisés ou des hashtags… ), les influenceurs apparaissent comme de véritables vecteurs de communication. Parce que ce sont des références dans leur secteur de designation ( beauté, technique, gaming, etc… ), leurs fans leur accordent une grande confiance. Pour reconnaître les influenceurs-clés de votre secteur et vous épauler à faire le bon choix d’influenceur, il est recommandé de chercher des experts du centre. Agences mais surtout plateformes, ils sauront vous guider et vous guider vers des Key Opinion Leaders plus que pertinents. qu’il s’agisse d’accentuer le trafic de votre site ( par le seo ), de proposer une communication 2.0 implanté sur du content marketing ou de l’inbound, ces ambassadeurs/leaders d’opinion/célébrités peuvent faire la différence dans votre influence sur les social medias et votre ligne éditoriale en général.

tout d’abord, quelle est a différence entre un Youtubeur et un influenceur ? Rassurez-vous, c’est plutôt simple. A partir du moment où l’on a créé du contenu sur Facebook, Instagram, Youtube, Twitter, et que l’on développe sa communauté, on peut être un influenceur. Ainsi, les premières personnes bénéficiant d’une forte visibilité à être médiatisés, étaient les Youtubeurs grâce à leurs grands nombres de vues. Aujourd’hui on désigne par le mot Influenceur, une personne qui par son proximité ou son réseau, influence les internautes abonnés à la diffusion de leur contenu. Il peut même être vu comme d’inspiration par les personnes qui le accompagnent. Dans le secteur des languages web, l’influence est liée à l’e-réputation. généralement, plus un influenceur va être suivi sur un réseau social, par une communauté réactive, plus il pointera l’intérêt de marques qui lui proposeront des collaborations. Leur notoriété et surtout leur visibilité leur permet de passer des contrats avec des marques pour qu’ils en fassent la promotion ( plus ou moins subtilement ). Ainsi il est fréquent de trouver des financements d’articles dans leurs contenus, ou de voir des Youtubeurs ( et autres ) dans des pubs. Ils gardent leur liberté de ton et l’univers qu’ils ont créé, ce qui prend qu’ils consacrent beaucoup de leur temps à la fabrication de leurs vidéos. Sur YouTube, on voit bien souvent des vidéos à tendance humoristique. C’est en effet les types de chaînes qui y sont les plus représentées. C’est un moyen facile de traiter de différents discussions de façon divertissante. On va de même trouver beaucoup de tutoriels.

a part les photos, la vidéo a aussi la côte sur les social medias ! C’est le meilleur moyen de faire rentrer votre communauté dans vos coulisses. préparez découvrir votre monde, partagez vos conseils sous forme de tutos, par exemple, racontez votre quotidien, ou bien partagez des vidéos humoristiques. Et pourquoi ne pas faire un live sur Facebook, Periscope ou bien enregistrer une vidéo, avec votre smartphone, pour la diffuser après sur Youtube, Facebook ou Instagram. ⚠ Attention, dans ce secteur, la durée a une nécessité importante. Sur Facebook ou Instagram, les vidéos trop longues, limitez-vous à une trentaine de seconde. concernant les vidéos live ou pour Youtube, vous pouvez voir un plus long. Dans réseau social il y a social et c’est bien là le plus décisif. Rien est inutile de si vous ne faites pas vivre vos pages web. il faut absolument que vous soyez en contact avec votre communauté. Ainsi, remerciez vos clients, tagguez des propriétaires ou collaborateurs et répondez aux remarques, surtout s’il y en a de négatifs… Bref communiquez sur vous et avec les autres, c’est encore le meilleur moyen de vous faire de la pub. alors que vous savez comment faire des posts qui marchent, reste à savoir quel est le moment idéal pour les publier. Voici ce qui ressort de plusieurs études. sachez que sur certains social medias vous pouvez programmer vos posts et que ces plages horaires ne sont que des indications.

Les social medias sont chronophages, ils demandent une attention et un travail permanent. La première erreur que font la plupart des sociétés est de se lancer sur tous les réseaux sociaux qui comptent, sans les différencier. Mais se lancer sur tous sans penser implique souvent un abandon au bout de quelques mois, voire moins. il est recommandé de bien sélectionner les social medias qui comptent pour vous, ceux sur lesquels sont présents vos abonnés et les experts de votre secteur. Si votre cible est très peu présente sur Instagram et que votre marque n’a que peu de graphiques, mieux éviter de s’y lancer. Un réseau social a l’abandon va lancer un message négatif à vos abonnés et clients. Les social medias sont l’occasion de communiquer d’une manière plus légère et décalée avec vos abonnés. n’ayez donc aucune hésitation à choisir un ton plus personnel et à lancer des campagnes originales, tout en étant dans votre champ d’action. C’est notamment le cas du Louvre qui, en 2016, a ouvert ses portes à 3 YouTubeurs pour faire découvrir de façon originale, nouvelle, et intriguante le musée à des générations plus jeunes. Le Louvre s’est associé à des YouTubeurs spécialisés dans le septième art, l’histoire, et d’anecdotes historiques, restant ainsi dans des sélections proches au musée. En coordonnant nouveauté ( YouTube ) et histoire, le musée s’est offert un coup de jeune : les vidéos furent vues plus d’1. 3 centaines de milliers de fois et a bénéficié de fortes retombées sur les social medias et dans la presse.

En savoir plus à propos de Gérer et analyser les performances sur Facebook, TikTok, et LinkedIn